Bibliographie :

 

    Robert-Benedict Goldschmidt. :né à Bruxelles en 1877, décédé le 28 mai 1935 dans le midi, enterré à Bruxelles,

époux de Gabrielle Phillipson (1880-1935) a eu 4 filles (Edith, Benedicte, Antoinette, Marie) .

Fait ses études de physique à l’Université Libre de Bruxelles et celle de Gôttingen en Allemagne.

 

    En 1900 il crée le’’ Laboratoire Populaire d’électricité’’ dans la commune d’Ixelles où les visiteurs, à l’encontre de cequi se passe dans les autres musees sont invités à toucher aux objets exposés.

Docteur en science,  Professeur agrégé de l’Université de Bruxelles : il est un précurseur dans de nombreux domaines: il publie des essais sur la photographie en couleurs (1908), il utilise des microfilms pour conserver le contenu de livres entiers dans un espace réduit, et crée pour cela la société anonyme ‘’La Photoscopie’’.

 

    Il met au point (en 1906) avec Paul Otlet** la ‘’Bibliophoto’’, sorte de bibliothèque portable de microfiches.

    En 1907 il construit un séismographe à enregistrement électrique pour étudier la vitesse des fluides gazeux. Il fait des essais sur la galvanoplastie, écrit un livre de 422 pages sur ‘’La navigation aérienne ‘’Les aéromobiles’’. S’intéresse à l’électrolyse  et construit un accumulateur léger (1908).

    Il construit en collaboration avec Ernest Solvay le premier  dirigeable belge  baptisé ‘’La Belgique ‘’ gonflé à l’hydrogène, qui fit sa sortie le 28 juin 1909, en survolant le Palais Royal de Laeken pendant 3 heures. Il jaugeait 2.700 mètres cubes, avait 54.80m de long et une nacelle de 14m de long qui se terminait par des hélices en bois mues par des moteurs Vivinus de 50ch.

Le dirigeable fut offert au Roi qui le fit prendre en charge par l’armée. Les deux autres modèles qui suivirent furent plus rapides.

 

    En 1904 il conçoit une voiture ‘’La Direct’’ sans changement de vitesse le mouvement étant transmis directement à l’arbre de renvoie entraînant les roues arrières par l’intermédiaire de doubles chaînes( l’ancêtre de la petite D.A.F des années 1974 qui était entraîné par des courroies en caoutchouc ?) Ce ne fut pas un succès et le projet fut abandonné.

    En 1906 il  fera construire un camion à vapeur, sous la marque ‘’Parette’’, aux usines de Cockerill, Ces camions pesaient 1200 kg,  leur charge utile était de 1.500kg, et ils faisaient 18 Km à l’heure

 

     Il est  également un participant actif à la fondation  de la Société Indépendante Belge de Télégraphie sans fil, la S.I.B dont le siège social était rue d’Egmont 4 à Forest. C’est en 1920, l’ancêtre de la Société Belge Radioélectrique, S.B.R.

    En 1922 Robert Goldschmidt se sépare de la S.I.B qui se transformera alors en la S.B.R. et crée une firme concurrente, la S.I.C.E.R. dont l’usine était à Machelen où il installe un émetteur puissant à ondes courtes assurant, comme celui de la S.B.R. à Forest, le trafic public vers le Congo pour le compte de la régie. le public avait le choix entre ‘’via Machelen’’ ou ‘’via Forest’’.

 

    En 1908, il se livre avec son beau-frère Maurice Phillipson et le concours de E. Ruhmer aux premières expériences de radio en Belgique, d’abord entre  sa maison 54 Av des Arts et le dôme du Palais de Justice et ensuite entre le Palais de Justice  et le Musée colonial de Tervuren. Il étend ce  réseau en englobant Namur et Liège.

Ces essais seront suivis par la création de la station d’émission de Laeken.(début en 1911-fin des travaux 1913)

 

    En 1913, Robert Goldschmidt crée  la commission Internationale de la Télégraphie sans fil qui avait  pour objectif ’’Les recherches sur la propagation des ondes’’ (Télé Moustique n°3328).

 

    Cette commission dont les travaux furent interrompus, par la première guerre mondiale, reprit ses activités sous le nom de ‘’URSI’’ UNION DE RADIOTELEGRAPHIE SCIENTIFIQUE INTERNATIONALE .Elle se réunit encore de nos jours tous les ans à Bruxelles.

 

    Et ceci n’est encore qu’une petite partie des activités de cet infatigable promoteur.

 

           

 

 

                           

                                                 Hangar dirigeable de Bruxelles(av du Dirigeable, Boitfort)

 

                                                                Hangar dirigeable de Belgrade (Namur)

 

 

 

Remarque:

Paul Otlet : Fondateur avec Henri La Fontaine en 1895 de ‘’Office International de Bibliographie’’ appelé  ‘’Mundaneum’’ la plus grande bibliothèque de documentation jamais créée. (actuellement à Mons)

 

Référence :

 

Télémoustique N°3328.

URSI

La Télégraphie sans Fil au Congo Belge.

 

 

 

 

.

 

Retour page index