RAJEUNISSEMENT DES TUBES Â VIDE

        Texte paru en anglais sur le site de : Vintage components

        Traduction complète par Roger et Francisca Florus.

 

        Avec la pénurie toujours croissante de vieux tubes, il devient de plus en plus important que nous essayions d’en sauver autant que possible.

         

          J’ai passé deux années à expérimenter le rajeunissement de ces vieux tubes.  Ce travail a été basé principalement sur les techniques utilisées de nos jours  chez Eimac et sur des données techniques de divers livres édités dans les années 20. En employant les méthodes décrites ci-dessous, j'ai eu approximativement  85% de succès dans la récupération des tubes inactifs.

         

Les échecs sont principalement du aux filaments grillés pendant l'application des tensions excessives exigées. Les échecs sont aussi causés par des filaments affaiblis par de longues heures d’utilisation ou parce que les fils étaient dessoudés dans les broches du culot.

 

        La défaillance principale de  ces anciens types de tubes est la perte d'émission d'électrons du  filament ou de la cathode. Etant donné que l'espacement entre les électrodes  employé dans des ces tubes est assez large, un court circuit est très rare, excepté dans le cas d'un filament    cassé où l'oxyde du filament ou de la cathode  s’est écaillé et a  touché la grille.

         

La perte d'émission d'électrons sera visible sur l’appareil de mesure du lampemètre car l’aiguille déviera à peine. Si un tube testé indique ‘’Normal’’ et ne montre pas d’indication irrégulière sur le multimètre, aucune tentative ne devrait être faite pour l'améliorer par rajeunissement.

 

         L'équipement nécessaire pour le rajeunissement est relativement simple. En plus d'un lampemètre,  une alimentation variable pour les filaments est nécessaire, avec un contrôleur précis pour mesurer la tension appliquée. Au lieu d'utiliser une alimentation  de filament séparée, vous pouvez utiliser votre lampemètre en vérifiant la tension des filaments sur le cadran approprié.

         

Pour les filaments de tungstène avec thoryum il est préférable qu’aucune tension ne soit appliquée aux grilles et aux plaques durant le processus. Avec les tubes comportant des oxydes émissifs, les tensions doivent être appliquées aux grilles et plaques pendant ce rajeunissement. La mesure de l’évolution  des tensions appliquées aux grilles peut être aisément contrôlée par la construction d’une douille adaptatrice où seul les connexions des fils du filament sont soudées.

          La tension appliquée au filament pendant cette séance de rajeunissement doit être soigneusement contrôlée en respectant les valeurs données.

Le graphique  en annexe montre les résultats de diverses tensions appliquées à un filament de tungstène thorié pendant le rajeunissement. Il montre qu’une tension  plus basse que la valeur recommandée aboutira finalement  à un assez bon  tube, tandis qu’une trop haute tension aboutira à un tube qui restera faible.

       

 La perte d'émission est généralement due à la pollution  de la surface

d'émission. Le vide et le processus d’évacuation des molécules gazeuses (vide poussé) de ces vieux tubes n’atteignaient pas les normes actuelles, et  ils contiennent donc pas mal de gaz résiduels.

 

La mauvaise émission est souvent causée soit par de l’appauvrissement  de la surface émissive, soit que immédiatement après le chauffage, le filament ou la cathode ont été contaminés par les gaz résiduels qui étaient  condensés sur la surface émissive. Le but  du rajeunissement est de chasser ces gaz  condensés et de recharger à nouveau la couche émissive sur la surface du filament ou de la cathode.

 

Les tubes à vide ont essentiellement trois types d'émetteurs de base. Ceux-ci sont: le tungstène pur, le tungstène thorié,  ou un oxyde chauffé directement ou  indirectement. Le type d'émetteur dans un tube donné  peut être déterminé par la couleur du filament pendant sa mise sous tension. Le filament de tungstène pur montre un blanc lumineux,

         le filament de tungstène thorié va de l’orange au jaune, alors que l’émission d’oxyde montre un rouge mate.

 

        Le filament de tungstène pur a besoin de peu de rajeunissement étant donné que sa température de fonctionnement le rend autonettoyant. Un traitement  à 110% à la tension normale de chauffage du filament pendant jusqu'à 30 minutes devrait les nettoyer. Ce type de filament a été employé dans des tubes tels que l'Uv200, UV201, et dans beaucoup de  tubes de transmission.

Le filament de tungstène Thorié est probablement le plus souvent  à traiter par le collectionneur. Ce filament est une composition de tungstène et de thorium, le tungstène agissant en tant que source de chaleur tandis que le thorium est la source d'émission.

                                

Ce filament a été employé dans des tubes tels que l'cUx200a, UX201A, UV99, UX99, UX120, UX210, et dans plusieurs tubes de transmission plus récents et modernes. Deux méthodes sont employées pour le rajeunissement de ces filaments. Si un tube est seulement faible ou donne des lectures irrégulières, le premier procédé devrait être essayé.

 

Si un tube est complètement mort (mais le filament s'allume) alors le deuxième procédé devrait être employé.

        - 1) chauffez le filament à 135% de la tension de chauffage pendant 30 minutes. Testez le tube, et si le tube s'est  amélioré mais n'est  toujours pas au point, continuez  pendant  encore une  heure. Si à la fin de ce temps le tube ne répond toujours pas aux spécifications, employez le procédé suivant.

        -2) dans  ce procédé le filament est chauffé à blanc afin de rendre la surface d'émission complètement propre, et ensuite la surface est reconstituée en utilisant le procédé ci-dessus.

 

Chauffez le filament pendant 15 à 20 secondes à 350% de sa tension de chauffage sans d'autres tensions. Puis, contrôlez le tube dans les conditions données du premier procédé. Tester  le tube toutes les 30 minutes, et si le tube ne répond  pas aux spécifications après deux heures, elle a atteint la fin de sa vie utile. Note: N'essayez pas de tester  les tubes à la fin de la première étape, car il n’ y aura aucune émission.           

L'émetteur d'oxyde est composé d'une couche d’oxyde de strontium et/ou de baryum déposée sur une surface  chauffée. Dans le type à chauffage directe , cette couche est placée directement sur la surface du filament. Typiques de ce type sont les tubes Western Electric tels que le Vt-1 et le Vt-2 et le WD11, l'Ux226, et l'Ux280.

 

La cathode à chauffage indirect  est le type d'émetteur le plus moderne, il est composé  d'un cylindre en métal avec la couche d'oxyde sur l'extérieur et le filament monté à l'intérieur. Les cathodes chauffées indirectement comprennent  les types  tels que le 24, 27, et les tubes de Kellog. Ces types de tube devraient au début  être chauffés à la tension normale du filament pendent au moins une heure et être ensuite testés  pour  la qualité et la stabilité.

S'ils ne sont toujours pas satisfaisants, alors le procédé suivant devrait être employé. Avec le tube dans le lampemètre augmentez la tension de filament à 120% de l'estimation tout en vérifiant soigneusement le courant de la plaque sur  l’appareil de mesure du lampemètre .Le courant  augmentera lentement, atteindra une crête, puis commencera  a diminuer.

                                

Au moment où la lecture est au maximum, réduisez la tension de filament  à la valeur normale de chauffage. Continuez à chauffer le tube à la tension normale du filament pendant au moins quatre heures, puis testez. Si deux essais à une heure d’intervalle fournissent le même résultat, le tube est rajeuni au maximum.

      

          Le rajeunissement des vieux tubes peut très satisfaisant surtout si l’on considère que certains tubes finiront dans les ordures. Cela prend un certain temps  car il n'y a aucun raccourci, mais c’est quelque chose  qui peut se faire sans présence constante.

         

Même si tous les tubes ne seront pas satisfaisants à 100%, au moins beaucoup peuvent être traités pour être utilisable.

        Comme ces vieux tubes deviennent de plus en plus rares, ceci peut être la seule façon de faire encore fonctionner des vieux postes de radio.

                                                                                                                                           

                                                              

Retour page accueil