LA RESTORATION DES CABINETS DE RADIO EN BOIS A LA PORTÉE DE TOUS

PAR LÉON PARENT

 


 

LE DÉCAPAGE

 

Avant d'entreprendre le décapage d'un meuble en bois, un examen approfondi vous permettra de déterminer l'état général de la finition. Si le vernis d'origine est en bonne condition avec peu ou pas d'égratignure; il serait peut-être judicieux pour les collectionneurs puristes, de simplement se contenter d'un rafraîchissement pour en préserver toute sa valeur.

En général, une radio bien conservée pourra retrouver et conserver son éclat d'origine avec de L'HUILE DE CITRON appliquée avec un chiffon doux tous les 6 mois. Après chaque application un polissage avec un chiffon de coton propre vous donnera une finition lustrée de toute beauté. Ne jamais employer de cire ou de poli en aérosol (Pledge) sur du vernis, cela endommagerait le fini à moyen terme et rendrait très difficile une restauration ultérieure.

Vous devez prendre de la laine d'acier 0000 (4/0) qui vous servira à dépolir les surfaces principales par un ponçage très léger, toujours dans le sens du bois jamais le contraire sinon des égratignures apparaîtraient et demeureraient apparentes. Après ce dépolissage, nettoyez avec un chiffon propre imbibé légèrement avec de l'alcool de bois pour enlever toute trace de poussière. Ensuite prenez de l'huile de TECK et appliquez-la avec un chiffon de coton propre en une très légère couche toujours dans le sens du bois. Polissez et laissez sécher 24 heures. Cette méthode ne peut être appliquée que sur du vernis à l'huile qui est heureusement le vernis employé sur tous les cabinets et ce,  jusqu'en 1950. Suite à  ce traitement, votre radio reprendra son aspect de neuf tout en conservant son vernis et son apparence d'origine si chers aux collectionneurs. En passant, si une de vos pièces possède un vernis craquelé, c'est un signe qu'il est très ancien. Généralement ce genre de craquelures apparaît après 80 ans et on les retrouve souvent sur les très anciennes radios du début du siècle ou encore des gramophones et violons du 18ième siècle et plus alors, prenez garde à ces pièces du patrimoine, elles sont précieuses.

Avant de passer au décapage comme tel, vous avez sûrement une radio en bois que vous voulez rénover, profitez-en pour pratiquer les techniques mentionnées plus haut afin de vous faire la main et ainsi avoir un aperçu du résultat qu'il est possible d'avoir. Vous en serez surpris.

Dès le début du 20ième siècle, les radios étaient construites par des ébénistes de talent. Déjà à cette époque, l'utilisation du plaquage était très répandue, et certaines radios pouvaient en être couvertes jusqu'à 50 %; le reste étant constitué de bois massif. Les essences employées les plus courantes étaient le noyer, le merisier et l'érable ainsi que des  plaquages de loupe ou de ronce de noyer, d'orme et d'essences exotiques diverses tels que le bois de rose.

Les courbures typiques des radios  étaient généralement renforcées avec des pièces de bois à l'intérieur du meuble. Assurez-vous que ces renforts sont bien à leur place et solidement collés. S'il y a des fentes dans le bois ou que des décollages sont visibles dans les plaquages, il est préférable de les réparer avant le décapage. Employez toujours de la colle d'ébéniste (colle blanche) pour vos réparations. Si des serre-joints sont nécessaires, mettez toujours des morceaux de liège ou autres pour éviter de marquer le bois.

Après avoir pris une série de photos de votre appareil à la lumière du jour, des notes sur les pièces et accessoires, leur emplacement, les inscriptions diverses, il est temps de commencer. Je crois qu'il est inutile de vous dire de déshabiller complètement la radio de son électronique ainsi que toutes vitres, ornements, haut-parleur, tissus, moulures de métal etc. qui décorent généralement ces pièces.

Ceci étant fait, je vous conseille de vous débarrasser de vos outils comme grattoir, spatule, papier sablé, sableuse électrique lame de rasoir. Les outils nécessaires au décapage en toute sécurité sont le grattoir de bois, la brosse à dents, la laine d'acier 0000 seulement, des chiffons de coton, des gants de caoutchouc du décapant en gel un pinceau de l'alcool de bois et de la passion.

Le grattoir peut être fabriqué dans une chute de bois en érable bouleau ou frêne découpé et aiguisé en forme de spatule de cette manière, vous ne pourrez pas endommager le bois ni la teinture. La brosse à dents est utile pour les moulures et endroits difficiles à atteindre. C'est la seule brosse que vous devriez employer.

Détail important : presque tous les meubles en bois sont teints avant le vernissage et si l'on refait le vernis, on ne veut pas nécessairement teindre à nouveau le cabinet. Les décapants n'endommagent pas les teintures qui pénètrent en profondeur dans le bois, par contre, un couteau à mastic ou un grattoir à lame de rasoir ou encore un papier sablé endommageraient à coup sûr ce précieux fini qu'est la teinture.

Plusieurs couches de décapant seront nécessaires ( 3 ou 4) avant d'atteindre le bois. Soyez prudent Enlevez les premières couches de vernis à l'aide de la spatule de bois et pour finir, lorsque le bois semble débarrassé de sa majeure partie du vernis, étendez une couche mince de décapant et frottez avec de la laine d'acier 4/0 dans le sens du bois. A cette étape, vous obtiendrez un beau fini lisse et très doux qui ne nécessitera aucun autre ponçage. Les endroits difficiles comme les moulures devront être faites à la brosse à dents et à la laine d'acier.  Aussitôt le bois mis à nu, essuyez avec un chiffon de coton imbibé d'alcool de bois pour enlever toute trace de décapant.

Beaucoup de radios ont des moulures teintes en brun foncé par exemple le tour du cadran, les moulures du bas etc. si c'est teint en brun foncé sans que l'on voie le lit du bois il ne sera pas nécessaire d'enlever tout ce brun, il  suffit seulement d'enlever la couche de vernis.

Si c'est un brun qui laisse voir le lit du bois alors décapez-le jusqu'au bois nu.

Dans le prochain article nous verrons comment redonner les couleurs d'origine au meuble décapé avant le vernissage


 

LE VERNISSAGE DES RADIOS DE BOIS

C'est à cette étape que la fierté d'avoir redonné vie à ce meuble poussiéreux est la plus forte. Le résultat final est maintenant à portée de main. Mais, avant de sortir vos pinceaux, regardons ensemble un petit historique sur les vernis.

Il existe plusieurs façons de vernir le bois comme il existe plusieurs variétés et familles de vernis. Les plus populaires sont certainement les vernis plastiques et ensuite les vernis au latex qui pour des raisons de facilité de nettoyage et de senteur tendent à prendre le dessus. Les autres vernis, principalement ceux à l'huile sont utilisés par les ébénistes et l'industrie du meuble en général. Il existe aussi des vernis à l'époxy, en gel, en pâte, à l'alcool etc..

Pour ma part, je vous déconseille immédiatement les vernis plastiques, au latex et a l'époxy qui sont difficiles à appliquer et surtout qui ne rendent pas justice à la richesse des essences de bois qui décorent nos radios. Les huiles de lin, d'abrasin, de citron etc. ne doivent pas être posées sur du bois nu. Restent les vernis à l'huile.

 

Longtemps avant l'invention de la radio, les meubles étaient vernis, pensez aux violons Stradivarius du 17ième siècle qui encore aujourd'hui gardent leur secret sur les exceptionnelles qualités de leurs vernis. Les Égyptiens vernissaient leurs sarcophages qui sont encore en parfait état de conservation 5000 ans plus tard. Ce n'est qu'à partir du 16ième  siècle que son utilisation s'est répandue. Les artisans de la renaissance utilisaient un vernis composé de gomme laque, résine alcool et térébenthine appelée poly français. Il donnait un lustre de cristal très recherché au meuble mais difficile à appliquer et fragile au contact de l'eau; il est employé que dans la restauration des meubles d'époque. Les vernis a l'huile étant encore les plus faciles d'utilisation, c'est eux que nous allons employer pour la finition de nos radios.

Je vais vous expliquer 2 façons de vernir un meuble la première vous donnera un fini satiné et l'autre un fini lustré.

Premièrement la technique avec pinceau de soie.

Cette manière de vernir est la plus répandue et demande une certaine dextérité pour éviter les coulisses et les fines lignes laissées par le pinceau, mais avant tout, toujours faire le ménage à l'aspirateur. Un atelier poussiéreux est une garantie de mauvais résultat. Assurez-vous que votre radio est propre en dehors comme en dedans et évitez les endroits passants ou dans un courant d'air. Une fois ces conditions remplies, vous êtes prêt pour débuter.

Le vernis que je préfère est de marque Varathane classique clair à base d'huile. Bien mélanger le vernis avant et pendant le vernissage et à l'aide d'un pinceau de soie, étendez une couche de vernis la plus fine possible dans le sens du bois. Beaucoup de personnes croient qu'une couche épaisse s'étend mieux, elles  ont raison mais, c'est de cette façon qu'apparaissent les belles grandes coulisses que l'on retrouve quelques fois sur des radios mal  rénovées.

Pour un succès assuré, les principes suivants doivent être appliqués, plus on met de couches minces, plus le résultat sera parfait. Généralement 3 couches seront suffisantes pour un résultat professionnel. Le temps de séchage est important et à 20C, il faudra 24 heures avant la couche suivante. Entre chaque couche, vous devrez dépolir la surface en passant une laine d'acier 0000 dans le sens du bois jusqu'à ce que les fines aspérités (grain de poussière) et défauts aient disparu. Dès que votre main glisse sur la surface sans rencontrer de restrictions, vous serez prêt au nettoyage à l'alcool méthylique versé sur un chiffon propre. Encore un petit ménage de votre établi à l'aspirateur et vous voilà prêt à la seconde couche. Répétez les opérations jusqu'à la troisième couche.

Après chaque couche, vous verrez que le fini s'améliore et certains d'entre vous seront peut-être tentés à une quatrième couche le résultat n'en sera que meilleur. Votre travail terminé, votre chef-d'oeuvre a maintenant l'aspect du neuf.

Personnellement, j'utilise un truc pour rendre encore plus doux au toucher les surfaces de bois. Une semaine après la dernière couche, je dépolis légèrement à la laine d'acier # 0000 sur toutes les surfaces de la radio. Ce travail terminé, j'obtiens une finition très douce et sans aspérité mais avec un aspect mât blanchâtre. Le dépolissage n'enlève que la couche superficielle du vernis sans attaquer le fini, alors que faire? Rappelez-vous dans le deuxième article, je vous ai parlé de l'huile de teck, et bien encore ici, il redonnera à votre meuble un beau fini satiné et une douceur au toucher incomparable.

 Deuxièmement la technique au tampon.

C'est cette méthode que j'emploie le plus à cause de sa facilité de pose et à l'éclat spectaculaire qu'il donne au bois. Il existe un excellent produit appelé « Poly à appliquer au tampon » de la compagnie Minwax qui permet de réussir les plus beaux finis. Il est disponible en fini satiné et lustré. La préparation de votre radio est la même sauf qu'au lieu d'un pinceau vous employez un tampon de coton pour étendre le vernis. Le principe est simple, ça se compare à prendre un linge mouillé avec de l'eau que l'on frotte sur un morceau de bois, l'eau du chiffon se déposera sur le bois sans le détremper en humectant celui-ci sans excès.

Cette façon de travailler rend impossible les coulisses et la rapidité du séchage empêche les grains de poussière de coller sur le bois gardant ainsi une surface très douce au toucher. Les ponçages à la laine d'acier entre les couches restent les mêmes que la méthode précédente. Le fini est exceptionnel, la richesse des couleurs du bois est à son maximum et sa résistance à l'usure et a l'eau est excellente, compte tenu du peu de travail qu'il nécessite. Personnellement je vous recommande le fini lustré qui va bien avec la plupart des radios, mais certains pourraient préférer le fini satiné qui est aussi disponible..

Pour terminer, je crois que ces deux techniques sont à la portée de tout bricoleur amateur mais avec des résultats de bricoleur expert.

J'espère que ces conseils sur la préparation, le décapage, la teinture et le revernissage de vos pièces préférées vous seront utiles et que la réparation de ces oeuvres d'art vous donnera autant de satisfaction qu'à moi.


 

COMMENT RECONSTRUIRE LES CADRANS DE RADIOS ?

Aujourd'hui, nous allons explorer comment reconstruire une vitre cassée de nos précieuses radio.

Qui n'a pas déjà laissé passer une radio de rêve simplement parce que la vitre avec ses chiffres verts, jaunes, oranges et ses petites inscriptions étaient en 3 ou 4 morceaux avec en prime celui du centre qui manque.

Cela m'est déjà arrivé, une magnifique radio Marconi en parfaite condition mais avec la vitre cassée et l'aiguille toute croche. Je regardais cette radio et je me disais que je pourrais réparer ce meuble, repartir son électronique mais sans cette pièce maîtresse, le cadran, je ne pourrais jamais terminer mon travail.

Ce n'est que plus tard, alors que je trouvais de plus en plus souvent des radios avec les vitres cassées, qu'il m'est venu une idée. J'ai acheté une radio avec la vitre cassée et je l'ai reconstruite. Le résultat final m'a convaincu qu'à défaut d'avoir la vitre d'origine, j'avais en main une réplique que seul un expert pouvait distinguer de l'original.

J'imagine qu'il y a sûrement des personnes qui ont pensé à la technique dont  je vais vous entretenir car c'est relativement facile à réaliser. Pour réussir, il vous faudra un ordinateur, un scanner,  une imprimante couleur et un logiciel de retouche d'images.

1ière étape,

Déposer les morceaux de verre sur votre scanner ou celui d'un ami en faisant attention de ne pas égratigner la vitre de votre scanner. S'il manque des morceaux, respectez leurs emplacements. Ensuite scannez le tout sur votre ordinateur avec une résolution d'au moins 350 PPP ( Points par pouces.)

2ième étape,

Ouvrez votre programme de retouches d'images préféré.( ex : Photo Deluxe ou encore Photos studio) Pour ceux qui ne possèdent pas un de ces logiciels,  il existe de nombreux sites Internet qui proposent le programme Paint Shop Pro, qui est gratuit et performant vous le retrouverez à l'adresse suivante http://www.telecharger.com/ .

Bien entendu, si vous n'êtes pas familier avec ces logiciels, vous aurez besoin d'une période d'apprentissage avant de réussir la réfection des verres de radios.

3ième étape,

Une fois l'image de la vitre cassée à l'intérieur de votre programme de retouche d'images, vous aurez une idée des modifications à apporter pour corriger toute imperfection qui apparaît, tout dépendant de votre maîtrise du logiciel, il faut compter de 1 à 3 heures de travail pour réussir une correction parfaite. Tout au long du travail de remise à neuf de l'image, n'oubliez pas de sauvegarder votre travail aux 10 minutes maximum, vous savez pourquoi.

Chaque cassure du verre est visible et laisse une ligne qui traverse la photo.  Elle peut être facilement éliminée à l'aide des nombreux outils du logiciel. Une fois ces cassures disparues, l'image du cadran devrait être près de l'original. Dans certain cas, j'ai dû  refaire complètement des parties disparues, des lignes, des chiffres etc. Il suffit de copier/coller un chiffre déjà présent sur l'image; exemple : il vous manque un morceau de verre avec le chiffre 60 mais plus loin vous avez le chiffre 160, vous pouvez facilement copier le 60 du 160 et le coller sur la partie manquante. De cette façon, il est possible de reconstruire complètement une vitre cassée même s'il manque des morceaux. Si par hasard vous ne trouvez pas les lettres ou chiffres qui vous manquent sur la partie non endommagée du verre, il vous reste à explorer les centaines de fontes disponibles pour trouver celle qui ressemble le plus au modèle.

Un conseil, travaillez toujours avec un fort grossissement pour avoir le plus de précision possible. Quand vos inscriptions sont toutes à leur place, les lignes réparées et que vous avez éliminé toutes taches, points et défauts, il vous reste seulement à ajouter une coloration pour raviver les couleurs qui ont perdu de leur éclat avec le temps.

Bien sûr l'informatique vous permet d'effacer, de modifier,  de reconstruire tout ce qui vous passe par la tête, alors n'hésitez pas à essayer, expérimenter et recommencez  aussi souvent qu'il le faut pour obtenir un résultat parfait.

4ième étape,

Les cadrans de radio ont toujours les chiffres et lettres inscrites sur l'arrière du verre pour les protéger. C'est exactement ce que nous reproduirons une fois que la photo à l'écran est à votre goût. Procurez-vous quelques acétates pour imprimante à jet d'encre, vous en trouverez chez la plupart des librairies et imprimez votre travail en couleur avec la définition la plus élevée que vous permet votre imprimante. Le résultat est un transparent identique à l'original avec des couleurs rehaussées et surtout sans cassure. Il ne vous reste qu'à tailler une vitre d'une épaisseur équivalente à l'original, ensuite découpez l'acétate aux dimensions du verre et appliquez-la avec de la colle aux quatre coins à l'arrière de la vitre.

Une fois terminée, vous aurez une vitre identique à l'original et même un expert aura de la difficulté à faire la différence. Conservez les restes de l'original en lieu sûr ça peut toujours servir. Cette méthode m'a permis de restaurer un verre qui ornait la façade d'une horloge grand-père centenaire d'un ami.  Souvent ces pièces, lorsque cassées, sont irrécupérables. Cela peut sembler compliqué, mais si vous êtes patient le résultat sera à la hauteur de vos attentes.