S.B.R au Congo Belge.

 

En 1926  l’administration des colonies passa commande à S.B.R d’une installation expérimentale d’émission en ondes courtes pour Léopoldville (indicatif F2).

Cette station a assuré les liaisons radio-télégraphique de juillet 1926 à fin avril 1929,

-  d’une part :

        entre le Congo et la Belgique.

        a- pour les télégrammes en provenance du gouvernement général à destination du ministère des colonies à Bruxelles.

        b- pour donner les accusés de réception à Bruxelles du    trafic radio-télégraphique commercial à destination du Congo

-  et d’autre part :  entre Léopoldville et les divers centres importants du Congo   pour le service radio-télégraphique commercial.

 

Il s’agissait d’un émetteur à ondes courtes et d’un récepteur couvrant la gamme de 15 m à 45 mètres.

 

Des essais de cet émetteur avaient lieu trois fois par semaine depuis Bruxelles ( avant son installation à Léopoldville), à destination des récepteurs de la Colonie. Le soir de 20 à 22 heures.

 

L’émetteur destiné à Léopoldville était d’abord installé à bord de la malle ‘’Elisabethville’’ et réalise pour la première fois le maintient d’une liaison radio-télégraphique constante pendant toute la traversée Anvers – Matadi, entre le paquebot et la station de la S.B.R  à Forest – Bruxelles. De multiples télégrammes sont échangés.

 

Le 27 mai 1926 Le paquebot ‘’Elisabethville‘’ étant arrivé à Boma au Congo les premiers échanges de télégrammes entre la Belgique et le Congo eurent lieu. Télégrammes échangés entre le gouverneur général Mr Rutten à Boma, et Mr Cattier, président du conseil d’administration de S.B.R à Bruxelles.

 

Le 4 juin 1926 arrivée à Léopoldville et installation du  récepteur ondes courtes dans les locaux de la station de T.S.F de la colonie.

 

L’émetteur sera installé le 7 juillet 1926, et une première communication avec  Bruxelles a lieu (S.B.R à Bruxelles). Les jours suivants des essais sont effectués vers des stations de l’intérieur. Les résultas sont excellents, F2 est reçu avec une force maximum.  A partir du 17 juillet 1926 la station F2 est  en fonction toute la journée.

 

Le 30 août  1926 le service public est inauguré, mais dans le sens Congo-Belgique le service est ouvert aux seuls télégrammes d’état.

 

Au mois d’août 1927 la station sera remise à l’administration coloniale.

 

Cette première station a été installée par Monsieur Louis Robert.

 

Les essais ayant été concluants le ministère de colonies passa commande en décembre 1928 pour l’installation de deux stations émettrice à ondes courtes  destinés à assurer le trafic radio-télégraphique commercial entre le Congo et la Belgique. Respectivement à Léopoldville et à Stanleyville. L’indicatif de la station à Léopoldville est OQL. Puissance de 4Kw, fréquences de 7 à 20Mc/s. L’installation sera terminée en 1930.

Cette station a également été installée par Monsieur Louis Robert.

 

Références : voir documents originaux ci-joint faisant partie des archives laissées par L.Robert.

 

documents/Photo1.jpg   documents/Photo2.jpg   documents/Photo3.jpg   documents/Photo4.jpg documents/Photo5.jpg  documents/Photo6.jpg

 

 Retour page accueil