Cette rubrique a été écrite par Roger Florus. Elle est basé sur de la documentation provenant soit des archives S.B.R, soit d'extraits du Moniteur Belge.

                                    

                                                                      

S.B.R

 

SOCIETE BELGE RADIO-ELECTRIQUE.

 

Il est nécessaire de remonter un peu dans le temps pour recréer les différentes étapes qui mèneront à la naissance de la société S.B.R.

 

 

1897: 

Fondation de la Wireless Telegrph & Signal Company qui sera transforme en Marconi’s Wireless Telegraph Company Limited en 1900.

 

1900: 

Le roi Léopold II étant intéressé de relier la Belgique au Congo par la télégraphie sans fil. Invita Marconi à Bruxelles pour faire une démonstration de son invention, en présence de Maurice Travailleur (ingénieur attaché à la liste civile du roi).

Une société sera crée en 1901, la Compagnie de Télégraphie sans Fil (CTSF), Maurice Travailleur fera partie du conseil d’administration, elle  avait son siège à Bruxelles. Celle-ci était une filiale de la Marconi Wireless Telegrph C° Ldt. Une grande partie des  membres  de la société londonienne faisaient partie du conseil d’administration.

 

1902-1903 :

Cette société fera sous la conduite du lieutenant de génie belge Paul De Bremaecker des essais entre Banana(Etat indépendant du Congo Belge) et Ambrisette Congo Portugais) pour le compte de l’état indépendant du Congo. Les résultats seront négatifs et le projet abandonné. Les postes furent démontés en 1904.

La CTSF se consacra des lors aux communications maritimes.

En 1912 cette société deviendra la S.A.I.T bien connue en Belgique pendant de longues années. Actuellement elle se nomme ZENITEL et appartient à un groupe norvégien.

Le roi Léopold II convaincu de la nécessité d’établir des liaison radio avec la Belgique demanda à R.Goldschmidt d’étudier le problème des radios communications équatoriales.

L’Etat indépendant du Congo Belge fut repris officiellement par la Belgique le 18 octobre 1908. Et le roi Léopold II mourut en 1909.

 

1911 :

Le roi Albert 1er manifestant également un intérêt  pour les liaisons télégraphique avec le Congo s’adresse d’abord à une société privé Qui indubitablement n’est autre que la société anonyme Compagnie de Télégraphie sans Fil, mais celle-ci demande un prix prohibitif. Il s’adressera ensuite à Robert Goldschmidt qui accepte et  signe un contrat de 10 ans malgré une clause stipulant que les frais sont à sa charge en cas d’échec.

Le 12 mai 1911 le ministre des chemins de fer télégraphe et postes signe un contrat avec Goldschmidt lui donnant le droit exclusif d’installer et exploiter tous postes de même nature tant internationaux qu’intercontinentaux, y compris ceux ayant les communications avec les navires pour objet. Il devra employé un personne et du matériel belge et qu’il ne fera rien qui soit contraire à la convention conclue pour 10 ans, le 29 mars 1902, entre l’état et la Compagnie de télégraphie sans fil.

 

29 janvier 1920 :

Création de la Société Indépendante Belge de Télégraphie sans fils (S.I.B) par Robert Goldschmidt. Monsieur Goldschmidt n’est pas cité parmi les membres constituants de la société mais bien la S.A «Société Indépendante de Télégraphie sans Fil », fondée en 1919 et dont le siège est situé 66 rue de la Boëtie à Paris. Cette société est créée  par Robert Goldschmidt  dont il est nommé administrateur en 1921 ainsi que Maurice Philippson. Parmi les fondateurs de la société en Belgique on retrouve les autres collaborateurs de Goldschmidt, Braillard, Wibier, Jamotte. Cette société établira son siège dans l’agglomération  Bruxelloise. La S.A Société Indépendante de Télégraphie sans Fil apporte à la société Belge la licence exclusive pour la Belgique et le Congo belge de tous les brevets et procédés de fabrication dont elle est propriétaire ou licenciées ainsi que toutes les études qu’elle poursuit. Rappelons que c’est Goldschmidt  qui a signé des contrats avec l’état belges pour installer la télégraphie sans fil au Congo.

Le siège est domicilié 23 boulevard de Waterloo et sera transféré au 4 rue d’Egmont en 1923.

Les ateliers sont situés chaussée de Ruysbroek à Uccle.

 

En 1923 Monsieur Goldschmidt démissionne en tant qu’administrateur, et abandonne la gestion de sa propre société. Ses anciens collaborateurs Maurice Philippson et Le baron Lambert resterons et participerons plus tard à la fondation de SBR.

 

Après sa démission la S.I.B continuera d’exister, ayant son siège 4 rue d’Egmont dans le même immeuble que la future S.B.R et l’on ne s’étonne pas que d’aucuns ont cru à une fusion des deux sociétés et même de la continuation de la première par la seconde. En réalité elle dépose chaque année son bilan au même titre que la S.B.R. En 1930 elles élisent domicile 66 ch de Ruysbroek et ce n’est qu’en 1931 que la ‘’Société indépendante belge de Télégraphie sans fil’’ est mise en liquidation lors de l’assemblée des actionnaires  le 26 juin 1931.

Ce sera chose faite le 12 février 1934. (Moniteur belge 1934, trimestre 1,

acte n°1615,p. 1223)

 

Réf : biographie de R. Goldschmidt par F Stockman.

 

9 juin 1921 :

Une société concurrente est constituée, La Société nationale Radio-Electrique. Elle sera mise en liquidation  par le président du conseil d’administration nommé à cet effet ( Maurice Travailleur) en 1923 et liquidée en 1924.

On ne connaît pas grand-chose de cette société.

 

Nous en arrivons ainsi au 4 octobre 1922 : naissance de la SOCIETE BELGE RADIO-ELECTRIQUE.  

 

Au sein des administrateurs nous trouvons Messieurs Cattier, Philippson, Travailleur ; Et dans le conseil d’administration nous remarquons la présence des membres de la S.I.B, mais aussi des fondateurs de la Société Nationale Radio-électrique qui sera liquidée le 1924.

 

1931 :

La S.I.B est mise en liquidation en 1931 et ce sera chose faite le 12février 1934.

Les livres et documents sociaux sont déposés dans les archives de la Société Belge Radio-Electrique, 66 rue de Ruysbroek à Uccle, qui l’a reprise et où ils seront conservés pendant cinq ans au moins.

 

Les renseignements et les photos concernant  la société S.B.R.  que vous trouverez dans cet article sont basés sur des archives  provenant de la S.B.R. ayant appartenus à Monsieur Louis Robert. Celui-ci était  technicien de cette société depuis sa fondation (il faisait déjà partie de la S.I.B- Société Indépendante Belge de Télégraphie sans fil)  depuis le 25/4/1922.

 

Les notes manuscrites du document original nous  donnent un aperçu de l’évolution de la société  durant les années 1922- 1956, bien que ce ne soit qu’une vue partielle de ses activités pendant ces années. Voir annexe.

 

Que savons nous  sur l’évolution de cette société qui fut un fleuron de l’industrie Belge ?

 

La lecture d’anciennes revues S.B.R Radio ainsi qu’un catalogue de la première heure (1928) nous donnent pas mal de renseignements sur l’évolution de cette société.

 

Tout au début de ses activités SB.R vendait les appareils et accessoires de firmes étrangères dont elle avait la représentation, par exemple: les hauts parleurs Clarion, Amplion, Lumière.

 

Elle vendait également les postes Marconiphone ou encore les casques des marques  Ericson, SFR, Brunet et Bulldog et sous licence, les lampes Philips, Radiotechnique, Adzam, Marconi, Métal et bien d’autres articles.

La société n’a jamais fabriqué de lampes radio,  elle avait obtenu des licences d’exclusivités d’où l’inscription sur les lampes ‘‘licence S.E.M-S.B.R ‘’.

 

Le premier poste récepteur construit par S.B.R est le récepteur Ondolina en 1924.

 

Les ébénisteries des premiers postes n’étaient pas fabriquées chez eux il faudra attendre 1929 pour qu’un atelier d’ébénisterie soit construit, même le placage des panneaux sera effectué dans leurs ateliers. Il en est de même pour  beaucoup d’autre petit matériel et c’est au fil de l’extension des usines que la société  commença à fabriquer elle-même les divers composants de ses radios.

 

Tous les équipements radio des diverses stations d’émission de Belgique ont été fournis par S.B.R. (Radio Schaerbeek, Ruysslede, INR, NIR,Radio Vlaanderen, Centrale du Luxembourg, radio Châtelineau).

 

La mise en place de réseaux de Radio distribution dans les villes en Belgique ne réjouissait pas les dirigeants de SBR, en parcourant les revues S.B.R Radio on trouve un texte dans lequel la société déplore le projet d’installation d’un tel réseau   dans lequel sont énumérés tous les inconvénients  de cette nouvelle organisation : diminution de la vente  d’appareils radio, donc perte d’emplois, d’où pour l’Etat perte de taxes. La  liste des doléances est longue. Il est à noter que cela se passe en janvier 1937.

 

Notons également que la société S.B.R ne vendait ses appareils qu’en Belgique, à de rares exceptions près ; l’exportation étant quasiment impossible vu les droits de douanes demandés par les pays limitrophes et les licences exigées. Par contre les Pays Bas exportait en Belgique 50,5 % de leur production. Mais l’industrie radio électrique Belge n’était pas autorisée par les autorités hollandaises d’écouler leurs produits aux Pays Bas.

 

Nous trouvons également sur certaine pièces fabriquée dans les ateliers S.B.R le nom de l'ingénieur ayant inventé les dispositifs, nous avons par exemple :''Transformateur Moyenne Fréquence SBR Série ROY, Monsieur Roy était le responsable du service de mécanique.

Nous avons également "Les Discoself: Brevet E. Binard", Monsieur Binard, qui fondera plus tard la société Scarabée D'Or.

 

Ci-dessous une petite chronologie des évènements jusqu’en 1956.

 

1920:

Création de la Société Indépendante Belge de Télégraphie sans Fil. (S.I.B), dont le siège social était situé 23 Bd de Waterloo et les ateliers 66 chaussée de Ruysbroeck, sous la férule de Monsieur Robert Goldschmidt.

Cette société  construit le matériel d’émission de deux stations à arc pour le Congo Belge, et construit et fournit du matériel pour la grande station intercontinentale de Ruysslede.

Pour rappel n’oublions pas que ce sont  messieurs Robert Goldschmidt et Raymond Braillard, qui avaient été chargés par  le roi Albert 1er d’installer  un réseau télégraphique au Congo, avant la première guerre mondiale ; voir article sur les Premières émissions  Belges.

 

Le 4 octobre 1922 :

Une nouvelle société est créée: la Société Belge Radio-Electrique (SBR) au capital de 4 millions de francs  (porté à 6 millions peu après).

 

Elle reprend les installations existantes de la Société Indépendante Belge de Télégraphie sans Fil. Il n'y a pas de fusion, ni de reprise, les deux sociétés restent indépendantes. Le siège social de la nouvelle société est situé à Bruxelles 4 rue d'Egmont, et une salle d'exposition est ouverte au 30 rue de Namur près du siège social.

Monsieur Goldschmidt se retire et crée une autre société, la SICER. (Société Indépendante de Constructeurs et d’Exploitation Radio Electriques fondée début 1927) établie à Machelen.

 

 

En 1927 :

La société S.B.R édite un bulletin : Bulletin de la Société Belge Radioélectrique,  écrit en français. Une autre bulletin portant le nom de RADIO-SBR parait en décembre 1929 sous un format légèrement plus petit. Dans le numéro 11 du juin 1930 du bulletin de la Société Belge Radioélectrique il est annoncé que le bulletin fusionne avec la revue S.B.R Radio. Ce bulletin subira divers remaniements notamment en août 1935 où la revue repart avec le numéro 1. Il y aura également un remaniement en mai 1939: elle sera mensuelle et écrite dans les deux langues nationales (sauf  le bulletin du mois de août) ce qui n’était pas le cas du Bulletin de la société Belge Radioélectrique  dont les dates de sortie étaient aléatoires.

 


 

 

A partir de ce moment le nom de la société s’écrit  avec la mention Radio-Electrique, mais sur les stands des expos on retrouve encore Radioelectrique.

 

Officiellement le nom s’écrit Société Belge Radio-Electrique.

 

L’écriture Radioélectrique se retrouve par exemple sur la  couverture du bulletin n°1 en 1927 probablement pour des raisons typographique, ou encore sur les stands d’exposition (1935).

     

Mais revenons à la date du 4  octobre 1922 :

 

Etaient  notamment intéressés dans la fondation de la SBR : la Banque Lambert, la SFR, la Société Générale et la Marconi Wireless.

 La direction, le personnel, et les capitaux sont uniquement belges, il n’y a aucune ingérence étrangère dans la société.

 

Administrateurs:

 

 

 

                          

 

Président : Monsieur F.CATTIER, (de la Société Générale)

 

 

 

                                                                      

                                                   Vice Président: Monsieur le Baron Lambert.

 

 

                                                                                                       

                                                                           Administrateur délégué: Monsieur Maurice Philipson    

 

 

 

 

 

 

                                     Direction:

 

                                   

 

                                       Monsieur  R.Roland

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Monsieur Raymond Braillard, Ingénieur en chef.      

 

 

Au moment de sa création, la superficie du terrain  était de  637,50m² ; et une cinquantaine d’ouvriers y  travaillaient.

L’usine est aménagée sur un terrain appartenant à la société situé à Uccle chaussée de Ruysbroek 66 sur une superficie de 9000 m².

Deux pylônes de 80 mètres de haut du type non haubané supportant une antenne à grande capacité permettant d’effectuer les essais des stations à puissance moyenne étudiés par la SBR, seront placés sur un terrain acquit en 1925.

Cette même année SBR sera adjudicataire pour la construction de trois postes émetteurs de 10 kW pour le Congo pour la somme de 975.000 Bef.

 

1923   Monsieur Roland devient Directeur Administratif et commercial.                                                                     

SBR obtient le monopole pour la vente des lampes de radio, celles ci seront vendues sous licence accordée  à S.B.R les autres fabricants lui payent une redevance.

                                                                                                                                                     

1924   Un crédit de 280.000 Bef est alloué pour l’agrandissement des ateliers.

 

1925   SBR est adjudicataire  pour la construction de trois postes d’émission de 10Kw pour le Congo  d’une valeur de 975.000frs.

Pendant cette année SBR fabriquera:     

1 émetteur 750w pour l’aéronautique civile.

3 émetteurs 10Kw pour le Congo.

50 postes d’infanterie.

400 Ondolina.

Un crédit de 65.000 Bef est attribué aux laboratoires  pour faire des expériences en ondes  courtes.

Achat du terrain pour l’installation des antennes.

 

1926   Monsieur Roland devient directeur général et Monsieur R. Braillard Ingénieur   en chef

 

1927   Monsieur Roland devient Administrateur Directeur

La surface couverte par les ateliers est de 2.894 m², et il y a 350 ouvriers.

 

1928   SBR a des différents avec Philips: cette firme demande des licences pour vendre ses  appareils en Belgique.

Ouverture d’un crédit de 1.000.000 frs pour le bâtiment siège de Forest

Monsieur R.Braillard est nommé directeur technique.

Des négociations sont ouvertes avec Telefunken

 

1929   Il n’y a toujours pas d’entente avec Philips, par contre il y a une base d’entente avec Telefunken.

Monsieur Roland est nommé Administrateur Délégué en remplacement de Monsieur  Philippson.

Monsieur Braillard demande à être déchargé de ses fonctions de Directeur  technique et  devient   Ingénieur Conseil.

Monsieur Tricot devient Directeur Technique.

Un crédit de 100.000 Bef est alloué  pour l’atelier d’ébénisterie.

 

 

1929   Philips propose le rachat du capital de SBR. La proposition est refusée,

le capital de la société est porté à 12.000.000 Bef.

 

1932   Les négociations avec Philips n’ayant pu aboutir, Philips est assigné pour contre façon  de brevet  contrôlé par S.B.R.

 

1933   Monsieur Tricot   Directeur Technique

Monsieur Stasse Directeur Administrateur

 

1934   Achat d’un terrain contigu à l’usine pour la construction d’un bâtiment en remplacement de  la villa, qui servait de bureau. Crédit de 1.380.000 FRS.

 

1935   Achat d’un terrain d’un demi hectare contigu à l’usine.

 

1937   Monsieur CATTIER décide de renoncer à son mandat de Président à la date du 31/12/1937.

L’usine emploie 1520 employés et salariés.

 

1938   Proposition de différents accords  avec Philips:

1.      contrats de licences réciproques

2.      contrat de « pool »

3.      contrat de contingentement                                                                          

jusqu’au 30 juin 1941, Monsieur D’Heur est nommé Président.

 

1939   Monsieur Philipson fils remplace son père décédé.

Monsieur Guinotte est nommé Vice Président

Monsieur de Formanoir membre du comité de direction avec Monsieur Roland.

           L’administrateur délégué décide de réunir la direction commerciale et technique en une direction générale

 

1941  Commande de matériel civil de Telefunken et Siemens :  

Telefunken: 7.200.000 Bei 

30 récepteurs Siemens 30.000.000 Bef    

Ampli et HP 

 

1942   Décès de Monsieur Roland, Monsieur Tricot  devient  Administrateur Délégué.

Fabrication uniquement de matériel téléphonique pour :

Telefunken et  Siemens :

100.000         2B54 téléphones.

30.000           T143 GW centrale téléphonique.

3400               Amplificateurs de lignes.

2.800              HP

Il y a 126 employés et 524 salariés.

 

1943   En plus des fabrications pour Telefunken et  Siemens, S.B.R fabrique des émetteurs pour la S.A.I.T.

 

1944   Un émetteur préparé par un ingénieur au service de Monsieur Travailleur a été  mis en  service le 4/9/44 à 19 heures sur 483 mètres. Il s’agit certainement de 

l’émetteur qui a permit  de diffuser des nouvelles dès que  Bruxelles était libérée de l’occupant. De plus, trois émetteurs de trafic préparés pour la RTT sont installés prêts  à  fonctionner depuis la mi-septembre 44.

 

1949  Un projet de convention A.C.E.C. - S.B.R. est approuvé

Monsieur D’Heur Président décide de se retirer de la présidence du conseil.

Il est  remplacé par Monsieur  Devillez.

                                                           

1952   Convention avec English Electric pour la vente de matériel ménager.

         

1953   La réorganisation des services ventes a amené le conseil à renoncer aux services de Monsieur Goutglik chef de cette division.

Monsieur Galice a été nommé Ingénieur en chef adjoint à la direction générale.

 

1954   Monsieur Tricot quitte la direction générale pour raison de santé, Monsieur 

Galice lui succède à partir du 17/2/54.

 

1956   Monsieur Galice décide de quitter la direction générale pour raison de santé.

 

 

Les notes manuscrites s’arrêtent malheureusement  là. Celles-ci servaient de pense bête à Monsieur Louis Robert lors des conférences données concernant l’évolution de la société.

 

 Référence : texte manuscrit de Monsieur Louis Robert. doc 1.htm, doc 2.htm, doc 3.htm

 

 

 

 

                                                                                                                   Personnel des usines S.B.R à Uccle en 1926 

                                                                          Le troisième personnage vers la gauche en partant du milieu est Monsieur   ROY.    

 

                                                                                          

    

                                                Direction SBR :Dans le sens horaire

Mrs :  Stasse

Egleme

Marbaix

Robert (caché)

Wauters

Hordies   

 

 

 

 

 

Emetteur O.C de 4kW - indicatif B82 - 1926.

Personnage du fond:

au milieu: Mons ROY.

à gauche: Mons  Robert

à droite:     Mons Binard

Personnage à l'avant: Monsieur Deloor

 

 

 

 

                

 

                                         

 

 

 

       

      

 

    Personnel SBR années 1937-1939   

 

           Ingénieur responsible labo:M.STOUF

 

                                    Technicien chef labo: Antoine Beelens

 

                                                                           

          

Album photo.

 

Image 1.jpg 1

Image 18.jpg 2

Image 8.jpg 3

Image 9.jpg 4

Image 4.jpg 5

Image 11.jpg 6

Image 4a.jpg 7

Image 10.jpg 8

Image 34.jpg 9

image007.jpg 10

 

 

 

Photo   1 -        Local des émetteurs  Uccle.

Photo   2 -       Station d'émission Ondes courtes

Photo   3-        Avion Renard équipé de radio SBR 1927

Photo   4-        Avion Renard. Détail de la génératrice

Photo   5 -       Ateler OC en construction.

Photo   6-        Station de télécommunication avec le Congo à droite l’émetteur OC,

                         à gauche le récepteur.

Photo   7-        Vue aérienne du labo OC

Photo   8-        Usines SBR.    

Photo   9-        Usine SBR

Photo 10-        Antenne SBR uccle

 

 

Sources:Toutes les photos et documents sont publiés avec l'autorisation de   Monsieur Alex Malengrez  propriétaire de ces documents.

 

 

Deux réalisations de la S.B.R pendant les années 1922-1930:                                                                                                      SBR ruysselede.htm

                                           SBR Congo.htm